Énurésie nocturne

Contrôler ou canaliser les troubles en attendant leur disparition  Abonné

Publié le 29/09/2014
C’est à partir de l’âge de 5 ans qu’une énurésie nocturne doit être cliniquement explorée et un traitement proposé. Repères donnés par le Dr Arnaud Fotso Kamdem, Service de Chirurgie pédiatrique et orthopédique de l’Hôpital Jean Minjoz (CHRU de Besançon).
Plus de 9 % des enfants de 5 à 10 ans scolarisés sont concernés

Plus de 9 % des enfants de 5 à 10 ans scolarisés sont concernés
Crédit photo : PHANIE

L’ÉNURÉSIE nocturne est par définition (International Children’s Continence Society) une incontinence intermittente (non régulée) qui survient pendant le sommeil, chez un enfant d’au moins 5 ans. Elle entre dans le cadre des troubles mictionnels d’ordre fonctionnel.

En France, elle concerne 9,2 % des enfants de 5 à 10 ans scolarisés. L’énurésie peut être primaire si l’enfant n’a jamais eu de période « sèche », de continence, durant le sommeil pendant au moins 6 mois, ou secondaire. Environ 2 % des enfants resteront énurétiques à l’âge adulte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte