Rhumatismes inflammatoires

Contre le risque cardio-vasculaire  Abonné

Publié le 05/12/2013

La polyarthrite rhumatoïde (PR) constitue un facteur de risque cardio-vasculaire avéré. Les recommandations européennes préconisent l’évaluation cardio-vasculaire annuelle chez les patients atteints de rhumatisme inflammatoire chronique. Des praticiens libéraux ont évalué l’impact de la prévention chez 100 patients en utilisant l’index de Framingham. Si le risque calculé était supérieur à 20 %, les patients étaient adressés au cardiologue. Il s’agissait majoritairement de PR (82/100), chez des patients d’âge moyen 58 ans, avec une ancienneté de la maladie de 13 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte