L’URPS Pharmaciens Ile-de-France fait le pari de l’interprofessionnalité

Contraception, prévention des grossesses non désirées : la pharmacie, lieu d’information et d’orientation  Abonné

Publié le 13/10/2014

Améliorer la prise en charge de la santé sexuelle au comptoir. Tel est l’objectif de l’expérimentation « Contraception, IST… Pour en savoir plus… » engagée par l’URPS Ile-de-France. Un projet qui positionne le pharmacien dans une coopération interprofessionnelle.

Une expérimentation qui doit trouver son financement avant de s’étendre

Une expérimentation qui doit trouver son financement avant de s’étendre
Crédit photo : Phanie

L’UNION régionale des professionnels de santé (URPS) Pharmaciens Ile-de-France en est convaincue : le pharmacien a un rôle majeur à jouer en matière de prévention des grossesses non désirées. La France affiche 220 000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) chaque année. Un nombre qui reste stable depuis une dizaine d’années. Et l’Ile-de-France, avec un taux d’IVG pour 1 000 femmes en âge de procréer de 19,3, se situe au-dessus de la moyenne nationale de 14,7.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte