Complications macrovasculaires non spécifiques  Abonné

Publié le 21/11/2016
Quelque 20 % des patients diabétiques souffrent de complications macrovasculaires (macroangiopathie) affectant les artères musculaires de diamètre > 200 µm. Les atteintes les plus évidentes concernent les coronaires, les carotides, les artères des membres inférieurs ou les artères cérébrales. Le diabète augmente ainsi le risque d’infarctus d’un facteur 2,2, celui d’artériopathie des membres inférieurs d’un facteur 5 à 7 et celui d’accident vasculaire cérébral ischémique d’un facteur 1,6.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte