Prévention secondaire

COMPASS avec le rivaroxaban chez les patients à haut risque  Abonné

Publié le 17/01/2013
L’essai COMPASS va enrôler 20 000 patients à haut risque artériel coronaire ou périphérique. Il doit évaluer sur trois à quatre ans l’éventuel bénéfice de l’addition d’un anticoagulant oral anti-Xa (rivaroxaban) à l’aspirine sur la mortalité et la prévention secondaire cardio- et cérébro-vasculaire.

COMPASS (cardiovascular outcomes for people using anticoagulation strategies), dont le lancement a été annoncé par le Laboratoire Bayer Health Care, est un essai de phase III mené en collaboration avec le PHRI (Population health research institute of canada) sur 450 sites dans 25 pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte