Communiquer avec les parents  Abonné

Publié le 05/03/2012

Il n’est pas certain que la douleur de l’enfant soit réduite lorsque ses parents sont présents, en revanche sa détresse est très souvent moindre.

En pratique, la présence des parents est généralement recommandée lors de la réalisation de gestes douloureux, à chaque fois que l’enfant et sa famille le souhaitent, en sachant que les parents peuvent avoir besoin de conseils sur leur rôle dans ces situations. Le mieux est de considérer les parents comme des partenaires

Attention : il est déconseillé de faire participer les parents à la contention de l’enfant.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2903