Comment poser le diagnostic ?  Abonné

Par
Publié le 16/02/2017

Le médecin détermine les circonstances de l'apparition de la douleur ; le niveau de gêne ; le trajet que suit la douleur ; les muscles qui sont contractés ; la gêne professionnelle. Un bilan complémentaire n’est nécessaire que lorsqu'un problème sous-jacent (séquelles de traumatisme, infection, maladie inflammatoire…) est suspecté. La plupart des TMS sont soignés avec des traitements adaptés à chaque cas par le médecin traitant, en coordination avec des médecins spécialistes.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3326