Accès pour tous à la santé

Comment favoriser la prévention  Abonné

Publié le 05/10/2015
Après une conférence-débat organisée à l’Assemblé nationale en 2013 sur les politiques de prévention des maladies métaboliques et cardio-vasculaires, la Fondation Pileje renouvelle son action cette année également sur ce thème, avec l’organisation d’un nouveau colloque, « Démocratiser l’accès à la prévention. Qui doit payer ? »

Il y a clairement en France un besoin urgent de plus de prévention pour réduire les besoins de soins, mais cette mesure reste le parent pauvre de la santé, car considérée comme le fruit d’une démarche individuelle. Or il existe une inégalité face à cette préoccupation. Elle n’est ni naturelle, ni évidente, ni simple quand les fins de mois sont difficiles. « À cause de leurs problèmes financiers, les personnes souffrant de pathologies chroniques ont tendance à reléguer au second plan les mesures de prévention.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte