Héroïne, cocaïne et ecstasy dans un lac espagnol

Coke en flotte  Abonné

Publié le 27/09/2010

LE CONSTAT n’est pas nouveau. Les résidus de médicaments contaminent lentement mais sûrement nos lacs et rivières. Et on le sait, les antidépresseurs, pilules contraceptives et autres perturbateurs endocriniens qui se retrouvent dans le milieu naturel ont un impact non négligeable sur les populations animales. Laissant de côté ce phénomène d’origine pharmacologique, une équipe de chercheurs de l’université de Valence en Espagne, s’est intéressée, elle, à des rejets moins avouables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte