Une première internationale

Cœur artificiel : une innovation française  Abonné

Publié le 27/05/2013
Le cœur artificiel bioprothétique total CARMAT vient de recevoir l’autorisation pour l’implantation humaine dans quatre centres chirurgicaux- Belgique, Pologne, Slovénie et Arabie Saoudite.

CETTE PREMIÈRE PHASE qui va comprendre 4 à 6 patients est destinée à confirmer la sécurité et la viabilité de la prothèse ainsi que la survie à 180 jours du patient. La deuxième phase devrait inclure une vingtaine patients et évaluer l’amélioration fonctionnelle, la qualité de vie, le confort du patient... etc préalable nécéssaire avant de soumettre le cœur artificiel aux autorités compétentes pour le marquage CE. Les patients implantés sont tous en insuffisance cardiaque terminale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte