Sécurité sanitaire

Cinq perturbateurs endocriniens expertisés  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 12/10/2017
Dans le cadre de la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) évalue chaque année 5 substances suspectes.
pp

pp
Crédit photo : phanie

En 2016, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a expertisé cinq substances chimiques suspectées d’être perturbateurs endocriniens (PE). IL s'agit du TMBPF (4,4’-méthylènedi-2,6-xylénol), du triclocarban, du RDP (tétraphényl m-phénylène bis (phosphate)), du dicyclopentadiène et du sulfate d’étain. Après analyse de la littérature, l’Anses tente de tirer de conclusions et/ou émet des recommandations pour l'Europe. Notamment, la tenue de nouvelles études pour mieux cerner la toxicité de ces substances.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte