Les mécanismes fondamentaux sont mieux connus

Cinq molécules antivieillissement à l’essai  Abonné

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 09/09/2019
Trente ans après la découverte du premier gène lié à la longévité, les processus du vieillissement sont mieux compris. Des interventions géroprotectrices commencent à être évaluées en clinique avec l’espoir de traiter, retarder ou prévenir de multiples affections liées à l’âge.
médicaments

médicaments
Crédit photo : phanie

« Nous entrons dans une ère passionnante pour la recherche sur le vieillissement, une ère porteuse d’une promesse : celle d’accroître l’espérance de vie en bonne santé en prévenant, retardant ou en renversant de nombreuses pathologies du vieillissement », écrivait en juin 2019 dans « Nature » une équipe du Buck Institute for Research in Aging, un centre de recherche sur le vieillissement au nord de San Francisco (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte