Cancérologie

Chimiothérapies orales : un nouveau défi pour les pharmaciens  Abonné

Publié le 06/12/2012
Avec déjà une quarantaine de médicaments, la chimiothérapie orale se développe pour le plus grand bénéfice des patients et de l’assurance-maladie. Il est temps pour le pharmacien de se préparer à participer activement à la prise en charge du cancer.
Neuf malades sur dix préfèrent une formulation orale à la voie veineuse

Neuf malades sur dix préfèrent une formulation orale à la voie veineuse
Crédit photo : S TOUBON

LES CHIMIOTHÉRAPIES orales sont de plus en plus nombreuses, notamment du fait du développement des thérapies ciblées, et c’est tant mieux pour les malades. Neuf sur dix préfèrent une formulation orale à la voie veineuse et apprécient, en particulier, sa commodité et l’absence d’accès veineux. Une enquête de ressenti, réalisée en 2005 chez des femmes souffrant d’un cancer du sein, souligne leur « impression de liberté » et leur « sentiment d’être moins gravement malade ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte