Congrès de l’ESMO à Munich

Changement de paradigme dans le traitement du cancer  Abonné

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 29/10/2018
En ciblant une altération génétique précise, larotrectinib de Bayer montre une activité antitumorale robuste sur plusieurs types de cancers à la fois, chez l'adulte comme chez l'enfant.

« Aujourd’hui, on ne parle plus seulement de cancer du poumon ou du sein, mais de la mutation de la tumeur », souligne le Dr Albrecht Stenzinger, chef du centre de pathologie moléculaire de l'hôpital universitaire de Heidelberg. De fait, une même altération génétique peut être partagée par plusieurs types de cancer. C’est le cas des gènes de fusion TRK, impliqués aussi bien dans l'induction du fibrosarcome infantile que du cancer de la thyroïde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte