La génétique n’expliquerait pas tout

Cas familiaux multiples de cancers du sein : la part de l’épigénétique  Abonné

Par
Publié le 12/03/2018
Une étude australienne a identifié des modifications épigénétiques héritables qui pourraient expliquer les cas familiaux multiples pour lesquels on ne retrouve pas de gène de prédisposition.
cancer sein

cancer sein
Crédit photo : PHANIE

Une étude parue dans « Nature Communications » présente des modifications épigénétiques héritables qui pourraient altérer le risque de cancer du sein des femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte