Zones à risque d’infarctus

Cardiaques : gare aux gares !  Abonné

Par
Publié le 16/04/2015

LA MEILLEURE connaissance des risques permet, on le sait, de limiter la survenue d’événements indésirables. Voilà sans doute ce qui a motivé l’équipe INSERM d’Eloi Marijon dans ses travaux. Les chercheurs ont recensé et géolocalisé tous les arrêts cardiaques constatés à Paris sur la voie publique entre 2000 et 2010. Objectif ? Situer les endroits les plus à risque de subir un arrêt cardiaque. Au palmarès des cœurs brisés, ce sont les 5 gares parisiennes qui remportent la palme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte