Étude

Cannabis pathologique  Abonné

Par
Publié le 11/04/2019

On connaît de longue date le profil toxicologique du cannabis récréatif consommé pour ses effets psychotropes notamment induits par la présence de tétrahydrocannabinol (THC). Ce que l'on sait moins, c'est le risque infectieux que fait aussi courir sa consommation. Un pharmacologue madrilène vient d'en faire l'étonnante découverte. Il a analysé 90 échantillons de cannabis (boulettes et barrettes) achetés dans les rues de Madrid. Et n'y a pas trouvé que du THC ! Trois quarts des doses étaient en effet porteuses d'E.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte