Cancer du col de l’utérus : risque et prévention  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 04/09/2017

Le cancer du col de l'utérus est lié à une papillomavirose mettant en jeu un sérotype viral oncogènes (HPV de types 16 et 18, présents dans plus de 70 % des cas de cancer invasif du col utérin en France) : il met en moyenne une quinzaine d'années à se développer après une infection par HPV persistante. Bien qu’ayant régressé moitié depuis trente ans en France, ce cancer affecte encore plus de 2 800 femmes chaque année et occasionne environ un millier de décès dont la plupart pourraient être évités par un dépistage régulier par frottis vaginal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte