Un nouveau centre unique en France pour les hommes à haut risque

Cancer de la prostate : une prise en charge personnalisée  Abonné

Publié le 25/06/2009
Le cancer de la prostate est devenu, avec 62 000 nouveaux cas par an, le cancer le plus fréquent chez les hommes en France, mais environ 30 % d’entre eux seraient dits « indolents » et n’auraient pas d’impact sur la mortalité. Entre la simple surveillance active et les traitements radicaux agressifs, la prise en charge d’une tumeur localisée doit anticiper le risque de surtraitement et ne proposer que des thérapies adaptées à chaque situation.

« CERTES, la polémique autour du dépistage du cancer de la prostate est aujourd’hui dépassée, mais la véritable question qui reste posée est le choix de la stratégie à proposer au patient, déclare Roland Muntz, président de l’association nationale des malades du cancer de la prostate (ANAMACAP). Chaque proposition de dépistage doit donc s’accompagner d’une information claire et d’une possibilité de réflexion en cas de résultat positif pour ne pas s’engager à la légère dans une démarche thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte