Caféine et alcool innocentés  Abonné

Publié le 23/11/2009

L’analyse de la cohorte de la « Nurses’ Health Study » montre en substance que la caféine n’est pas facteur de risque convulsif. « Une consommation moyenne supérieure à 400 mg de caféine par jour, comparativement à une prise inférieure à 200 mg, n’est pas associée à un risque accru de convulsion ou d’épilepsie » (analyse pour 201 cas et 1 440 850 années-personne pour le suivi).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte