Surveillance de la coqueluche

Bordetella Pertussis persiste surtout chez l’adulte  Abonné

Publié le 14/02/2011
L’incidence de la coqueluche est estimée à 723 pour 100 000 parmi les adolescents et les adultes vivant à Paris selon une étude pilote publiée dans « Eurosurveillance ». La persistance de la coqueluche dans cette population malgré la stratégie du « cocooning » nécessiterait un renforcement de la surveillance.

LA SURVEILLANCE de la coqueluche en France est uniquement hospitalière, assurée par le réseau RENACOQ et depuis 1986 la maladie n’est plus à déclaration obligatoire. Devant la persistance d’une incidence élevée des cas de coqueluche observés chez de très jeunes nourrissons contaminés par des adolescents ou de jeunes adultes, un rappel vaccinal est recommandé depuis 1998 en France, entre 11 et 13 ans, et pour ceux qui ont échappé à ce rappel, un rattrapage doit être pratiqué à l’âge de 16-18 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte