La consommation inversement associée à la mortalité

Boire du café ne nuit pas à la santé  Abonné

Publié le 24/05/2012
Boire du café pourrait ne pas nuire à la santé après tout, selon une vaste étude prospective d’une population âgée (50 à 71 ans) suivie pendant quatorze ans. Les grands buveurs de café (au moins 6 tasses/j), même décaféiné, ont une mortalité plus faible, de 10 à 15 %, par rapport à ceux qui ne boivent jamais de café. On observe une association inverse entre la consommation de café et toutes les causes majeures de décès, à l’exception du cancer. Il reste à savoir toutefois s’il s’agit d’une relation de cause à effet.
Des résultats identiques que le café soit caféiné ou décaféiné

Des résultats identiques que le café soit caféiné ou décaféiné
Crédit photo : S Toubon

« PUISQU’IL S’AGIT d’une étude d’observation, il est impossible d’établir une relation de cause à effet entre la consommation de café et un moindre risque de décès. Toutefois, nos résultats fournissent l’assurance que boire du café ne nuit pas à la santé », explique au « Quotidien » le Dr Neal Freedman, épidémiologiste au National Cancer Institute (NIH, Bethesda, États-Unis).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte