Éradication des réservoirs

Bloquer la méthylation pour éjecter le VIH  Abonné

Publié le 02/07/2009

UN DES TALONS d’Achille du VIH pourrait s’appeler méthylation de la cytosine. Cette étape de l’infection semble concourir à la dissimulation, la mise en latence, d’un certain nombre de virus dans les lymphocytes T CD4+. Ces VIH cachés demeurent inaccessibles au traitement antirétroviral hyperactif et font remonter la virémie dès l’interruption thérapeutique. Faire sortir le virus de ses caches, c’est le rendre accessible à une thérapeutique visant son éradication totale. Et une équipe américano-suédoise, Steven E. Kauder et coll., a découvert l’outil de la dissimulation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte