Biothérapie et marqueurs  Abonné

Publié le 10/06/2010

L’emploi de certaines biothérapies nécessite la détermination préalable de marqueurs, dans le cadre de la « médecine personnalisée ».

Par exemple :

- Bévacizumab : cancer du sein surexprimant le récepteur HER2.

- Cétuximab : cancer colorectal exprimant le gène KRAS de type sauvage exprimant le récepteur du facteur de croissance épidermique.

- Omalizumab : taux des IgE dans l’asthme persistant sévère.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2757