Chez les sujets âgés

Avoir un but, un facteur de santé  Abonné

Publié le 22/06/2009

BEAUCOUP de praticiens ont pu l’observer de manière empirique chez leurs patients âgés, une étude le confirme maintenant sur une cohorte : avoir un but dans l’existence maintient en vie. Et plus ce dernier est fortement investi, moins la mortalité est importante.

« Avoir un but dans la vie reflète une tendance à tirer du sens des expériences vécues, à posséder un sens de l’intentionnalité, une perception de l’importance d’une direction à suivre et d’objectifs à atteindre », explique Patricia Boyle, la principale investigatrice.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte