Alerte de l’ANSM

Attention à l’usage détourné de la prégabaline  Abonné

Publié le 04/07/2016
Les autorités de santé alertent sur l’utilisation abusive à des fins récréatives de la prégabaline, en particulier chez les patients ayant des antécédents de toxicomanie.
ANSM

ANSM
Crédit photo : S. Toubon

Depuis 2010, les spécialités à base de prégabaline (Lyrica et génériques) font l’objet de signalements de cas d’abus et de dépendance en France et en Europe, ce qui a justifié la mise en place en 2013 d’un suivi national d’addictovigilance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte