Contraception

Attention aux interactions médicamenteuses  Abonné

Publié le 10/11/2014
Les effets des médicaments interagissant avec la contraception pourront être augmentés, et ceux indésirables des contraceptifs prendre le dessus. Mais ces effets peuvent aussi être diminués, induisant alors l’inefficacité de ces traitements ou de cette contraception.
Les interactions peuvent se produire à tous les stadesmedicament

Les interactions peuvent se produire à tous les stadesmedicament
Crédit photo : S. Toubon

EN 1996, GL Krauss avait montré que 40 % seuls des neurologues et obstétriciens étaient conscients des interactions entre contraceptifs hormonaux et traitements anti-épileptiques. En 2014, dans sa thèse, C  Legrand ajoutait que, s’agissant de l’efavirenz (ARV), rares étaient les médecins généralistes connaissant les risques de diminution de l’efficacité de ce traitement en cas de prise d’œstroprogestatifs (OP) [26 %] et de progestatifs (15 %). Enfin, en cas d’automédication, 14 % des jeunes femmes interrogées connaissent l’interaction OP et millepertuis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte