Contraception d'urgence

Attention aux interactions  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 23/01/2017

L'efficacité des contraceptifs d'urgence contenant du lévonorgestrel (NorLevo et génériques) peut être diminuée par les inducteurs enzymatiques. Dans une lettre destinée aux pharmaciens d'officine, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) indique ainsi que « chez les femmes souhaitant utiliser une contraception d’urgence et ayant été traitées par un inducteur enzymatique au cours des 4 dernières semaines, une contraception d’urgence non hormonale, c’est-à-dire un dispositif intra-utérin au cuivre (DIU-Cu), devra être utilisée ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte