Intrarosa ovule

Atrophie vulvovaginale  Abonné

Publié le 17/06/2019
Intrarosa ovule

Intrarosa ovule

Principe actif essentiel. Prastérone identique à la déhydroépiandrostérone (DHEA) endogène humaine. Précurseur inactif converti de manière intracellulaire en petites quantités d'estrogènes et d’androgènes.
Indication. Traitement local de l'atrophie vulvovaginale chez la femme ménopausée présentant des symptômes modérés à sévères. Il améliore la structure des tissus vaginaux et réduit la douleur (dyspareunie) durant les rapports sexuels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte