Antihistaminique : attention aux somnolences !  Abonné

Publié le 03/02/2011

En décembre 2010, le pictogramme de vigilance mentionné sur DolirhumePro comprimés jour et nuit passait du niveau 2 au niveau 3, en raison de l’effet majeur de la doxylamine contenue dans le comprimé Nuit sur les capacités à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. De nombreux autres médicaments indiqués dans le traitement du rhume, en particulier ceux contenant un antihistaminique, nécessitent ainsi d’alerter les patients sur le risque de somnolence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte