Prévention et prise en charge des grossesses non désirées

Améliorer l’accès des mineures à la contraception  Abonné

Publié le 21/02/2010
S’inspirant du rapport de l’IGAS sur la prévention et la prise en charge des grossesses non désirées, Roselyne Bachelot a annoncé plusieurs « mesures phares ».
Contraception d'urgence gratuite et anonyme pour les mineures

Contraception d'urgence gratuite et anonyme pour les mineures
Crédit photo : phanie

LE RAPPORT de l’Inspection des affaires sociales, entrepris en 2008, avait pour but de faire un état des lieux et d’évaluer les politiques mises en œuvre à la suite de la loi du 4 juillet 2001, qui, notamment, assouplissait le régime d’autorisation parentale pour les mineures et allongeait le délai légal à 14 semaines d’aménorrhée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte