Alzheimer : une protéine clé dans la progression de la maladie

Par
Didier Doukhan -
Publié le 15/10/2015

La protéine GPR3 pourrait être une cible clé pour réduire, voire empêcher, l’accumulation de fragments de protéine bêta-amyloïde, phénomène largement impliqué dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Une étude parue dans la revue médicale américaine « Science Translational Medicine » met en effet en évidence le rôle important joué par cette protéine dans la progression de la maladie, ouvrant la voie à la possible mise au point d’un traitement, au moins pour en minimiser les symptômes.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)