Polyarthrite rhumatoïde et qualité de vie

Aider les patients à exprimer leur mal-être sexuel  Abonné

Publié le 11/10/2010
La polyarthrite rhumatoïde (PR) a des répercussions négatives sur les relations émotionnelles et intimes des sujets atteints. Sur ce sujet tabou, rarement évoqué par les malades, l’enquête conduite par l’ANDAR a permis de dresser un état des lieux et de sensibiliser afin d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des malades.
Couple





Panne sexuelle sexualite lit

Couple Panne sexuelle sexualite lit
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

COMMENT MIEUX VIVRE sa vie sentimentale et intime malgré l’intense fatigue qui touche neuf malades sur dix ? La PR est-elle un obstacle irrémédiable à une vie sexuelle épanouie ? À qui et comment en parler ? C’est à ces questions que le travail mené par l’Association nationale de défense contre l’arthrite rhumatoïde (ANDAR), en partenariat avec Roche et Chugai, a tenté d’apporter des réponses concrètes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte