Mycophénolate mofétil

Accord de soins avant dispensation  Abonné

Publié le 11/04/2016

Un accord de soins et de contraception destiné aux patientes en âge de procréer et traitées par mycophénolate mofétil (Cellcept et génériques, Myfortic) est désormais à présenter au pharmacien avant délivrance de cette molécule.

Il informe la patiente des risques d’avortements spontanés et de malformations congénitales liés au mycophénolate, et de son devoir d’utiliser au moins deux méthodes contraceptives efficaces avant, pendant et 6 semaines après l’arrêt du traitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte