Prise en charge de la douleur cancéreuse

62 % des patients encore sous-traités  Abonné

Publié le 29/03/2012
Selon l’Institut national du cancer (INCa), qui vient de publier une enquête BVA réalisée auprès de 1 507 patients atteints de cancer traités en ambulatoire, la prise en charge de la douleur en France reste largement insuffisante.

L’OBJECTIF de l’enquête de l’INCa conduite en 2010 sur l’ensemble du territoire était de dresser un état des lieux de la prise en charge de la douleur cancéreuse en France, conformément aux recommandations du troisième plan Douleur (2006-2010), dont un quatrième volet est en cours de finalisation, et aux préconisations de la certification HAS 2010 invitant les établissements de santé à renforcer l’expertise de leurs équipes sur la douleur et à intégrer de façon systématique l’évaluation et sa prise en charge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte