À retenir

Publié le 07/04/2016

- De nombreuses pathologies oculaires chroniques qui se développent longtemps insidieusement nécessitent une observance rigoureuse du traitement ; elle-même dépendant fortement de la tolérance.

- Dans toute la mesure du possible il est recommandé de privilégier les collyres sans conservateur pour les traitements à long terme.

- Attention aux effets indésirables survenant tardivement.

- Bien que faible, le passage dans la circulation générale de certains principes actifs en application locale oculaire doit être pris en compte.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3255