Le contexte

M. Arnaud F., 56 ans  Abonné

Publié le 03/11/2014
M. F. est atteint d’une onychomycose des orteils des deux pieds. Chez ce patient diabétique, plus ou moins marginalisé, cette infection à dermatophyte pose un réel problème. Le médecin a préféré prendre l’attache d’un dermatologue, lequel a associé un traitement systémique à un traitement local pour trois mois, période à l’issue de laquelle il espère revoir le patient pour reconduire ce traitement pour encore quelque trois (Lamisil) à six (Locéryl) mois…

Quels sont les principes actifs ?

L’amorolfine (Locéryl) est présentée sous forme d’un soluté filmogène traitant l’ongle, matrice exclue. Elle diffuse dans la tablette pour atteindre les fungi peu accessibles dans le lit unguéal.

Le Lamisil, un médicament fongicide d’usage local (crème, solution ou gel 1 %) ou systémique (cp. 250 mg) de la famille des allylamines, est notamment indiqué dans le traitement des dermatophytoses, onychomycoses comprises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte