Quatre raisons de défendre la pharmacie vétérinaire  Abonné

Publié le 17/09/2015

Ni futiles, ni inutiles, les « bonnes pratiques » publiées sont, pour le président de l’ANPVO, l’occasion de rappeler pourquoi derrière la question de la lutte contre l’antibiorésistance et, au-delà, de celle de la délivrance spécialisée aux animaux de rente, l’avenir de la pharmacie vétérinaire doit mobiliser la profession tout entière. Il y a au moins quatre raisons pour lesquelles, selon lui, la défense de la pharmacie vétérinaire doit intéresser chaque officinal. « Statutairement déjà, notre diplôme nous désigne comme les dispensateurs du médicament vétérinaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte