Véto pratique

Phlébotomes et moustiques : des cousins pourtant bien différents  Abonné

Par
Dr Florence Le Sueur -
Publié le 16/06/2020
L’été approche… Phlébotomes et moustiques sortent de leur torpeur ! Semblables mais pourtant si différents, leur connaissance permet de prodiguer des conseils de prévention adaptés pour éviter les maladies vectorielles graves qu’ils transmettent à nos animaux de compagnie. Faisons un point rapide sur ces différences et leurs conséquences.
Le culex (à gauche), comme les autres moustiques, est anatomiquement très différent du phlébotome (à droite) ; la règle est en mm.

Le culex (à gauche), comme les autres moustiques, est anatomiquement très différent du phlébotome (à droite) ; la règle est en mm.
Crédit photo : C&FLS

Différences anatomiques

Le phlébotome est un petit moucheron (Sandfly en anglais ou mouche des sables) à peine visible à l’œil nu (2-3 mm ; Conseil : seule une moustiquaire à mailles ultra-fines < 200 trous/pouce2, peut l’arrêter). Il est velu, bossu, de couleur jaune avec de gros yeux noirs et des ailes dressées en V au repos. En grec « phlébo » « tome » signifie « qui coupe les veines » d’où la piqûre douloureuse ! (Y penser si l’animal semble réagir à des piqûres en promenade).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte