Le python birman utile en cardiologie

Mettez un serpent dans votre moteur  Abonné

Publié le 10/11/2011
Un cardiologue au sang-froid

Un cardiologue au sang-froid
Crédit photo : bsip

LE SERPENT du jardin d’Éden serait-il en train de se racheter une conduite ? C’est à croire car, après les anticoagulants performants tirés du venin des solénoglyphes, ce sont aujourd’hui de véritables tonicardiaques que les reptiles nous concoctent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte