Un axe de choix face aux troubles du comportement

L’étrange pouvoir des phéromones en santé animale  Abonné

Publié le 19/03/2015
Discipline encore peu connue, la phéromonothérapie est source de nouveaux espoirs dans la communication entre l’homme et l’animal, d’une meilleure compréhension et acceptation de l’autre. Une science dont les premières applications visent le mieux vivre ensemble et ainsi à faire reculer les abandons et euthanasies d’animaux domestiques.

« EN COMMENÇANT à travailler sur la communication chimique, nous avons ouvert la porte sur un monde qu’on ne soupçonnait pas. » Depuis une vingtaine d’années, les chercheurs de l’Institut de recherche en sémiochimie et éthologie appliquée (IRSEA), dirigé par le Pr Patrick Pageat, ont décidé d’interagir avec le monde du vivant en utilisant ses codes, les substances sémiochimiques. Ils ont ainsi découvert un mode de communication propre à chaque espèce qui ne nécessite aucun apprentissage et permet d’adopter le comportement adapté dans certaines situations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte