Les pharmaciens prêts à se mobiliser  Abonné

Publié le 18/07/2009

Déjà référent grippe aviaire du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), Jean-Luc Delmas est prêt à appliquer le dispositif mis au point en cas de pandémie à la grippe porcine. « Nous avons suffisamment travaillé sur la grippe aviaire pour avoir une position claire sur la grippe porcine », relève le président de la section C (distribution en gros) de l’Ordre. Rassurant, il ne minimise pas pour autant les risques. Il rappelle que la France est reconnue comme le pays ayant instauré le dispositif de protection le plus fort en cas de pandémie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte