Génétique et reproduction

Les atouts de la sélection sexuelle  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 28/05/2015

À PREMIÈRE VUE, le rapport sexuel est le plus inefficace des moyens de se reproduire. Il serait en effet plus pratique d’avoir une population entièrement femelle émancipée du sexe quant à sa reproduction. Comme chez les lézards fouette-queue du Mexique, par exemple, dont les embryons se développent à partir de gamètes femelles non fécondés. Alors que la parthénogénèse reste un mode de reproduction ultra-minoritaire, pourquoi le rapport sexuel, mode de reproduction à la fois compliqué et dangereux, a-t-il alors persisté ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte