Santé animale

Les ambitions mondiales d’un laboratoire aquitain  Abonné

Par
Publié le 14/03/2016
Ceva, le petit laboratoire vétérinaire de Libourne, en Aquitaine, est devenu grand. Il joue dans la cour des ETI* et compte bien y rester. Il vise son entrée dans le top 5 mondial et se donne les moyens pour y parvenir, entre acquisitions stratégiques et lancement de produits innovants.

Atypique. C’est le terme qui revient le plus souvent lorsque le P-DG, Marc Prikazsky, présente Ceva Santé Animale. Cette ancienne filiale de Sanofi, rachetée par ses cadres en 1999, est détenue par l’ensemble de ses salariés qui en sont automatiquement actionnaires. Elle est et restera indépendante. « Tout rachat est exclu ! Quant à la cotation en Bourse, je n’en rêve pas, il n’y a pas de raison de changer le financement actuel avec des salariés très impliqués », affirme Marc Prikazsky.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte