Des abeilles accros aux friandises

L’énigme du miel bleu  Abonné

Publié le 08/10/2012

« LA TERRE est bleue comme une orange. » En relevant le travail de ses abeilles, l’apiculteur André Frieh a-t-il pensé à ce vers célèbre de Paul Eluard ? Peut-être, quoi qu’il en soit, en ouvrant chacune de ses 23 ruches, au lieu de la belle couleur ambrée du miel neuf, il a eu la mauvaise surprise de découvrir des alvéoles cireuses d’une jolie teinte bleue. La cire gaufrée, leur contenu et même les clayettes en bois des ruches avaient irrémédiablement viré à l’indigo. Et bien sûr, la production de ses chers hyménoptères avait, elle aussi, cette inhabituelle couleur froide.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte