Diagnostic de cancer

Le coup d’œil du pigeon  Abonné

Par
Publié le 17/12/2015
Une nouvelle concurrence pour les radiologues ?

Une nouvelle concurrence pour les radiologues ?
Crédit photo : phanie

Tête de linotte, cervelle de moineaux, crâne de piaf… À ces expressions peu flatteuses il faudrait désormais ajouter « œil de pigeon ». Le vulgaire ramier pourrait en effet effacer la mauvaise réputation de ses cousins à bec et à plumes. Une série d’expériences menées par des chercheurs américains (universités d’Iowa et de Californie) a montré qu’après un simple entraînement les pigeons étaient capables de distinguer en imagerie médicale un tissu sain d’un tissu contenant des cellules cancéreuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte