Lutte contre l’antibiorésistance

La pharmacie vétérinaire poursuit son combat par la voie parlementaire  Abonné

Publié le 10/04/2014
Le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 14 janvier dernier. Discuté, ces jours-ci, par les sénateurs, il continue d’occuper vétérinaires et pharmaciens, notamment autour de la rédaction de son article 20. Un nouvel amendement, récemment déposé par les pharmaciens, vise à moduler la notion de compérage.

DANS le cadre des discussions au Parlement autour du projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, plusieurs amendements favorables aux pharmaciens ont déjà été rejetés ou purement et simplement retirés. Ils concernaient le maintien de molécules antibiotiques sur la liste des médicaments accessibles aux groupements de producteurs, et surtout, le maintien des remises sur les antibiotiques en faveur des pharmaciens. Peine perdue, donc, pour les officinaux spécialisés dans la pharmacie vétérinaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte