« La médecine vétérinaire a besoin d’un nouveau modèle »  Abonné

Publié le 11/03/2013

TANDIS que l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) planche sur le possible découplage de la prescription-délivrance chez les vétérinaires, le sujet continue de faire débat… chez les pharmaciens. Car pour Jean-Marc Benaiche, de l’Union nationale pour la pharmacie vétérinaire d’officine (UNPVO), si le sujet préoccupe les officinaux, les vétérinaires auraient tout intérêt à se pencher également sur la question. « Tout le monde s’accorde à dire que les vétérinaires doivent réfléchir à un nouveau mode d’exercice qui serait moins dépendant de la vente des médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte