Prescripteur et dispensateur de médicaments

La double casquette du vétérinaire agace toujours  Abonné

Publié le 30/05/2011
La situation d’exception permettant au vétérinaire d’être à la fois prescripteur et dispensateur de médicament est dénoncée depuis de nombreuses années par les pharmaciens. Régulièrement interpellé sur la question, l’Ordre national des vétérinaires répond et en profite pour faire le point sur le sujet.
Michel Baussier, président CSOV

Michel Baussier, président CSOV
Crédit photo : dr

« COMME LE VÉTÉRINAIRE est à la fois prescripteur du médicament et dispensateur, à l’heure où l’on met le projecteur sur les conflits d’intérêts, il va de soi que, objectivement, il s’agit bien d’un conflit d’intérêts. » Cité par l’AFP dans une dépêche du 20 mai dernier, le président du Conseil supérieur de l’Ordre des vétérinaires (CSVO), le Dr Michel Baussier, tient à rectifier le tir. « Cette communication ne traduit pas ma pensée, confie-t-il au « Quotidien ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte