Protéger l’homme en protégeant l’animal

Du nouveau dans les vermifuges  Abonné

Publié le 07/06/2012
L’animal domestique, en particulier le chien et le chat, occupe une place prépondérante et grandissante au sein de la cellule familiale. Cette cohabitation n’est pas sans conséquence en raison des risques de maladies transmissibles de l’animal à l’homme et en particulier aux enfants, appelées zoonoses.
La place de plus en plus grande occupée par l’animal domestique requiert une vigilance sans relâche

La place de plus en plus grande occupée par l’animal domestique requiert une vigilance sans relâche
Crédit photo : dr

LA FRANCE compte plus de 31 millions de chats et plus de 7 millions de chiens, qui ont acquis progressivement le statut d’un membre de la famille à part entière. Cependant, la transmission de certains parasites digestifs, à l’origine de zoonoses, requiert une vigilance sans relâche des propriétaires d’animaux, des professionnels de santé et des collectivités. L’animal doit avoir une place raisonnée qui nécessite une prise de conscience de l’ensemble des membres de la famille quant aux bons réflexes à adopter et aux règles hygiénodiététiques à respecter.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte